la découverte du chocolat lors de l'arrivée de Collomb

Quand le chocolat a-t-il été découvert ?

De nos jours, le chocolat est devenu un aliment incontournable dans la gastronomie française. Ingrédient favori dans la composition de nos desserts, le chocolat est apprécié partout dans le monde. Cependant, d’où vient le chocolat et surtout quand a-t-il été découvert ?

Les origines du chocolat

De nombreuses preuves ont été trouvées par les scientifiques du monde entier certifiant que le chocolat est utilisé depuis plusieurs millénaires. Plusieurs peuples ont adopté le cacao dans leur culture. Le mot chocolat vient d’ailleurs du mot aztèque « tchocolatl » qui lui vient du mot maya « chocoé » signifiant « bruit », et « alt » signifiant « l’eau ». Ils faisaient allusion au bruit du fouet utilisé pour faire mousser le cacao. Quant au « cacaoyer », il vient du mot « amygdala pecunaria » qui signifie « amande monétaire », car c’était un moyen d’échange.

Une histoire légendaire

De nombreuses légendes se créent autour du chocolat. Dans certains livres, le chocolat a été découvert par les dieux. Dans une légende, la tête du héros Hun Hunaphu a été décapitée et il fut pendu à un arbre qui donna miraculeusement des fruits de cacao. Plus sérieusement, le cacaoyer est un arbre cultivé depuis plusieurs millénaires. En 2007, des archéologues ont prouvé chimiquement que la fève de cacao était utilisée par les peuples mésoaméricains au Mexique actuel : Olmèques, Mayas et Aztèques.

Les Olmèques, premiers consommateurs de chocolat de l’Histoire

Vers 2000 avant J.C, ce sont les Olmèques qui ont été les premiers à boire le cacao et à le préparer. Ils broyaient les fèves de cacao, et les mélangeaient avec de l’eau en ajoutant des épices, du piment ou des herbes. L’existence du chocolat à cette époque a été prouvée par la présence de chocolat dans des vases de la région de Veracruz et dans des vases Mokayas dans la région de Soconusco au Mexique.

La consommation du chocolat par les Mayas

La culture des cacaoyers s’est exportée à l’époque des Mayas en 600 avant J.C. Ce peuple cultivait des cacaoyers pour extraire les fèves de cacao de l’arbre et ainsi fabriquer une boisson chaude, amère et mousseuse en ajoutant de la vanille ou du piment. Le chocolat était un aliment très convoité de par sa valeur, les Mayas se faisaient souvent attaquer et devaient ainsi se déplacer la nuit pour leur commerce. Le chocolat servait comme impôt ou monnaie d’échange. Ce peuple vénérait beaucoup de dieux et offrait donc de nombreuses offrandes : ils mélangeaient parfois leur propre sang avec du cacao. Le chocolat était aussi beaucoup utilisé pour la médecine. Cet aliment sert à lutter contre la fatigue, la diarrhée, l’insuffisance cardiaque ou encore la fièvre. Des scientifiques ont retrouvé une tombe maya au Guatemala, avec le symbole du cacao gravé dessus, mais aussi des résidus de cette boisson chaude. Ceci prouve donc l’existence de la consommation du chocolat à l’époque des Mayas.

Les Aztèques : de gros consommateurs de chocolats

Le peuple des Aztèques, grand consommateur de chocolat, remonte au XIVe siècle après J.C. Ils étaient aussi des cultivateurs de cacaoyer et utilisaient surtout le cacao pour leurs offrandes. Tout comme les Mayas, ils mélangeaient leur sang avec le cacao. Le chocolat accompagnait aussi les personnes décédées à leur funérailles. Le chocolat permettait d’aider la personne à faire son voyage vers l’au-delà. Quand les Espagnols sont arrivés en Amérique avec leurs bateaux, les Aztèques auraient même cru que c’était leur Dieu Quetzacoatl qui revenait sur la Terre.

L’arrivée des Espagnols en Amérique

Christophe Colomb et le chocolat

Christophe Colomb, l’homme qui a découvert l’Amérique, est le premier européen à goûter au chocolat en 1502. Lors de son quatrième voyage, il atterrit sur l’île de la Guadeloupe actuelle. Il est alors reçu par des indigènes qui lui offrent une boisson qu’il ne trouve pas bonne. Avant son départ, les indigènes offrent des fèves de cacao à Christophe Colomb, mais ils les jettent vite par-dessus le bord de son bateau en croyant que c’était des crottes de chèvre. Heureusement, d’autres personnes après lui n’auront pas cette même aversion.

L’arrivée du chocolat en Europe

Ce n’est qu’en 1528 que le chocolat débarque en Europe, précisément en Espagne. Hernán Cortés eut le privilège de découvrir le trésor chocolaté en 1519 et le ramena. La découverte par la suite de la canne à sucre permet de rendre le chocolat moins amer. La consommation de chocolat est très rependue chez les missionnaires et les conquistadors du Nouveau Monde. Le chocolat est importé en Europe sous le règne de Charles Quint au XVIe siècle de la cour d’Espagne. Il devient vite un aliment très apprécié du clergé et de la noblesse espagnole. Seule la cour du roi y a accès et le peuple n’a pas loisir de le découvrir.

La démocratisation du chocolat

Ce n’est qu’à la révolution industrielle de 1826 que le chocolat commence à se démocratiser, car il devient une monnaie d’échange. Le Hollandais Coenraad Johannes van Houten dépose un brevet sur un cacao dégraissé plus digeste en 1826 et commence à produire du cacao ce qui permet de réduire le prix du chocolat. Par la suite, de nombreuses usines commencent à se créer : Suchard en 1824 ou encore Lindt, des marques célèbres aujourd’hui dans l’univers du chocolat.

Cette longue route nous amène jusqu’à aujourd’hui, où le chocolat est adoré de la plupart des Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *